Toulouse onco Week : Notre participation à la course Toulouse OncoRun

Tel qu’annoncé dans la page sur les événements en région toulousaine, j’ai participé avec mes amis à la Toulouse OncoRun, : courses et marches organisées par TBS et La Ligue contre le cancer.

J’ai participé à la course de 5km, accompagnée de mon mari et 3 de nos amis (merci les potos ! vous êtes les meilleurs ! )

27336320_10157098483246982_6381807589172907911_n.jpg

Beaucoup de personne pensent qu’il est impossible de courir pendant les traitements d’un cancer. Sauf peut être pour les athlètes reconnus. Pour moi cela fait partie de ma thérapie.  Et pourtant je ne suis pas une grande coureuse, bien au contraire. Je n’ai jamais autant couru que sous traitement.

Pourquoi je cours pendant la maladie? Parce que je prends le dessus sur mon corps, mon mental doit bosser pour persuader mon corps du « mais oui Aurore, tu peux y arriver, tu vas le faire ! ». ça ne marche pas à tous les coups bien sûr, mais l’intention y est !  Pendant la chimio la course m’a beaucoup aidé pour supporter les effets secondaires. Et je retirais une certaine satisfaction de dire aux personnes étonnées : je préfère choisir mes douleurs (telles les courbatures) plutôt que de les subir (notamment les douleurs musculaires et nerveuses du Taxol).

Cette course non chronométrée avait un parcours plutôt chouette, nous avons longé la Garonne et le canal et en grande amoureuse de Toulouse j’ai adoré. Sauf peut être la partie où nous avons dû longer le périph’.

IMG_9803.JPG

En début de course, j’ai eu une vague d’émotion : de la tristesse mêlée à de la persévérance, à une incroyable envie de me battre ! Je me disais que je ne le voulais pas ce crabe, j’étais triste d’être concernée par le thème de la course. Mais heureuse et tellement émue de voir mes amis et mon mari courir pour cette cause, de m’apporter leur soutien ! Je vous aime les amis, je t’aime mon mari. j’aime la vie, j’aime ma vie et je ne laisserai pas cette maladie me la retirer !

Par contre, ce fut dur. J’ai vraiment eu du mal avec mon souffle ! Et je me sentais fatiguée. J’en suis presque à regretter le temps de la cortisone qui me donnait (artificiellement) la pêche.

Mais j’y suis arrivée, je ne me suis pas arrêtée (sauf pour refaire mon lacet, je dois avouer). J’ai terminé les 5,3km en 32 minutes. C’est loin d’être ma meilleure performance, mais tellement contente de l’avoir fait ! L’avoir fait pour mes potes, pour cette belle lutte, bref pour la vie !

PS  : Si jamais vous êtes tombée sur mon blog par hasard et que vous souhaitez courir mais que vous n’osez pas, n’hésitez pas à la partager  !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :