La scintigraphie osseuse

Nous y voici, nous y voilà.

Je vais donc sagement suivre tout ce que mon chirurgien obstétricien m’a dit.

Nous nous rendons donc à la clinique des Cèdres pour que je passe une scintigraphie.

Nous voici dans le hall d’entrée qui fait office de première salle d’attente et nous attendons notre tour (les salles d’attente portent tellement bien leur  nom 😉 ).

Je suis appelée pour aller dans une deuxième salle d’attente. Dans celle-ci, il y a la télé , c’est assez étonnant car un documentaire sur le mode d’alimentation et les diagnostics de cancer. Cette étude montre qu’en Asie il y a moins de cancer et étudie les modes d’alimentation mais aussi la consommation de thé vert. Ok, buvons du thé vert alors, mais 1l par jour ! 😀 (ma maman était déjà arrivée à la maison avec plein de curcuma et poivre noir pour moi)

Je me dis : « welcome in your new life !  » Est ce que maintenant tout va me rappeler mon état de santé ? Est ce moi qui remarque davantage les choses ? A ce moment là,  Je pense que je n’avais toujours pas réalisée que j’étais malade, j’étais effrayée, mais je ne réalisais pas.

Enfin, c’est mon tour, on va m’injecter un produit radioactif, pas de problème je pense. ! une petite piqûre, une radio et voilà ! Mais lorsqu’on voit les précautions prises par le personnel et les panneaux « danger », ben ça fait tout de même un drôle d’effet.panneau-danger-picto-matieres-radioactives Je vois l’infirmier transporter le produit dans une mallette plombée .

1024px-transporte-seringues_plombc3a9

Il prend soin de la mettre dans une autre pièce, où il y a accès par des gants, type..euh… comme dans les films de science fiction en fait, ceux avec des scénarii de catastrophe nucléaire.

product_20_image2_highAvec ces protections, il  met le produit dans la seringue. Seringue qui sera aussi en plomb.

A ce moment là je me dis : c’est sérieux ?  On prend tant de précaution pour ne pas avoir une seule goutte en contact avec le personnel, ni même que le produit soit en contact avec l’air alors qu’ils vont me le mettre directement dans les veines ?

C’est vraiment vrai ? Je ne suis pas super confiante pour le coup ! (je comprends que c’est pour protéger le personnel, mais je vous assure que cela fait un tout drôle).

Le produit ne me cause aucune réaction, nous devons donc patienter qu’il se fixe sur les os. Nous pouvons donc partir pendant 2 heures puis revenir pour le scanner. Je demande si je peux aller vraiment partout : la réponse sera oui.

J’en profite pour passer au travail afin de remettre mon arrêt maladie. Je chargerai mon mari de le remettre à ma chef. Je croise des collègues alors que je patiente dans la voiture, je ne dis rien, fais mine de ne voir personne.

Puis nous faisons quelques courses alimentaires dans un centre commercial.

De retour à la clinique, je passe rapidement le scanner. Je suis allongée, les bras le long du corps.

4

C’est assez impressionnant, car on est scanné de très, très … mais vraiment très près, le scanner doit s’abaisser jusqu’à 1cm du corps et quand on est scanné au niveau du visage on se demande si ça va passer… on retient la respiration… et oui ! ça passe :). Youhou !

L’examen dure environ un quart d’heure, juste assez pour que je commence à somnoler, mais c’est à ce moment précis qu’on me dit « c’est fini ». Dommage, j’aurai bien piqué un petit somme ! Ben oui on est là depuis 7h30 du matin !

Une dizaine de minutes plus tard, nous sommes reçus par le médecin, qui me dit qu’il n’y a aucune lésion osseuse, à part peut être un implant dentaire (bingo ! c’est un implant, bravo docteur ! )  Bref, pas de métastase osseuse de détectée ! 

Quand je vois le cliché, je constate qu’ils ont pris la peine de mettre une ellipse blanche au niveau du bassin, c’est intelligent, mais je le remarque, c’est dur !

Mais bon, ça sera une mauvaise nouvelle de moins hein ?

Mon mari dans la voiture, me dit que c’est une bonne nouvelle. Euh… je ne suis pas d’accord sur la sémantique. Il n’y a pas de bonne nouvelle là ! Il n’y a que des examens qui n’amènent pas de mauvaise nouvelle supplémentaire ! Je sais que cette réaction est dure, mais je n’étais absolument pas en étant de me réjouir de quoique ce soit, non vraiment pas !

Cette scintigraphie marquera pour moi, la première étape du protocole, le premier pas dans la maladie, dans son acceptation dans le fait que ce n’est pas qu’un mauvais rêve !

On y va, on fonce, on va se débarrasser de ce crabe, ça va être long, ça va être douloureux mais il y aura du positif, comme toujours !

2 commentaires sur “La scintigraphie osseuse

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :