Première course de 10 km

Par cet article je souhaite revenir sur un sport que j’ai découvert quelques semaines avant la maladie. La course à pied. Voici donc mon premier article sur ce thème.

Je travaille dans une entreprise de services, je suis dans une fonction mal aimée mais que je trouve passionnante.

Je m’épanouis pleinement dans mon travail. Certes, il n’est pas tous les jours facile, nous sommes entre le marteau et l’enclume, mais j’aime mon métier.

Mes journées sont super chargées, d’autant plus qu’avec un enfant de moins de 3 ans, c’est la course.

La course permanente, l’impression d’être partout et nulle part. De partir toujours trop tot, d’arriver toujours trop tard, de ne pas profiter assez.

Dans ce tumulte, je m’oublie un peu. Côté maison, je suis tellement passionnée par mon fils et mon époux que je suis à 100% avec eux.

Cette année, je me suis initiée au tennis,et j’ai le pilate.

Mais ca ne me suffit pas. C’est vers la mi février que je demande à mon demi frère de courrir. De ce fait, je commence la course avec lui. Quel calvaire, ma première course n’était pas du tout brillante, mais nous nous y tenons. Je cours avec lui ou seule assez régulierement

 

Courrir m’a permis d’être mieux dans ma “course quotidienne” et de mieux gérer mon planning.J’ai rapidement était plus détendue, moins stressée, plus concentrée et je prenais davantage de recul sur certaines situations professionnelles. Bref, le bénéfice était flagrant côté professionnel mais aussi personnel.

En bref, j’avais trouvé un équilibre.

17039354_10155890029376982_8414733624649745554_o.jpg

16836613_10155843893686982_266980036169506563_o.jpg

Je me suis mise donc à courrir 2 à 3 fois par semaine. Et j’ai vite pu faire 10km en 1h. Ceci etait le premier cap

 

pour moi.

 

Un mois après le début de la course à pied, j’ai fait ma première course organisée en 10km  accompagnée d’un ami.

17159336_10155918398081982_581431544627785184_o.jpg

Nous nous préparons, en nous échauffant brièvement, nous lancons nos applications de running sur nos smartphones pour suivre nos performances, nous mettons nos écouteurs et programmons nos musiques préférée, nous nous disons que nous nous retrouverons en fin de course et c’est parti.

La course fut compliquée au début à cause de la foule. De ce fait, c’était assez compliqué d’avancer, mais au bout d’un kilomètre, j’ai pu me mettre à mon vrai rythme !

Parfois, ce fut long, avec des dénivelés dont je n’avais pas l’habitude.

 

Le ravitaillement en eau des 5 kilomètres a été très appréciable ! Les encouragements aident, c’est vraiment une ambiance super !

J’oscille en fatigue, manque de souffle et euphorie, motivation et peps !

Une heure plus tard, j’ai fini la course ! 1 heure, c’est loin des perfornances des premiers arrivés et des coureurs chevronnées mais mon objectif personnel est atteint ! J’étais tellement fière de moi.

A la fin de cette course, j’ai quelques vertiges, pendant quelques secondes, chose qui ne m’étais jamais arrivé. je me suis sentie bien fatiguée mais tellement contente.

3 commentaires sur “Première course de 10 km

Ajouter un commentaire

  1. Chouette d’avoir trouvé un sport qui te convienne ! Quand tu t’y remettras, tu vas pouvoir avoir réellement le sentiment de tourner la page ! Voilà un chouette objectif auquel te raccrocher ! Il paraît que c’est très important de refaire du sport après être passé par un cancer, cela diminue le risque de récidive ! Tu as déjà un step d’avance puisque tu as déjà trouvé le sport que tu aimes ! Vivement pouvoir t’y remettre (mais en douceur hein, attention à ton coeur ! ) et le prochain post où tu annonceras que tu as de nouveau couru 10 km !

    1. Merci pour ton commentaire. Oui c’est chouette de trouver un sport et pour moi c’etait impnsable que la maladie m’en empêche. D’autant plus que j’avais totalement arrêtée à cause de ma grossesse 😥 Pour être honnête, je me suis mis un point d’honneur à faire du sport pendant le traitement. Et j’ai couru et je continue 🙂 Je suis loin de mes performances d’avant la maladie mais qu’est ce que cela fait du bien 🙂 Et toi, as tu trouvé un exutoire ?

      1. De rien,… de mon côté, avant le cancer, j’étais convaincue d’être trop occupée pour faire du sport…. Mais les médecins m’ont donnés un petit coup de pied au derrière. Je ne pense pas avoir encore trouver la solution idéale, mais je vais faire en entrainement cardio avec ma maman (qui est kinésithérapeute) une fois par semaine. C’est un début. Je crois que par après je me mettrais aussi à la course à pied (enfin la marche rapide plutôt ;-)), et puis je fais du yoga… ça me fait du bien. Je suis certaine que le sport à fait du bien pendant le traitement ! C’est vraiment une bonne chose que de bouger (au moins un peu) ! Aller alors, bonnes foulées à toi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :